Qui pour conquérir le Grand Cross du Pertre et la 9ème étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion ?

Quasiment un mois après l'étape de Corlay, la caravane du Trophée National du Cross - Haras du Lion s'apprête à faire une nouvelle halte en Bretagne ce dimanche 18 juillet sur l'hippodrome du Pertre, pour la 9ème étape de ce tournoi à laquelle prendront part de véritables vedettes de la discipline comme Butterfly du Mou et Vol Noir de Kerser, mais aussi les vainqueurs des deux dernières éditions, Dylane et Twirling. 

Cliquez sur l'image pour assister au Facebook Live du Grand Cross du Pertre édition 2021

 

À l'instar du groupe de rock français Last Train, qui a ouvert la soirée de dimanche au génialissime festival des Vieilles Charrues de Carhaix, dans le Finistère, nous sommes d'accord pour dire que "le public breton, c'est quand même un délire". Et peut-être même l'un des plus chauds de France ! En effet, que ce soit à un concert de musique, à un match de foot ou même à une réunion de courses hippiques, nos cousins armoricains savent mettre de l'ambiance pour faire de chacun de ces événements une véritable fête. Une ambiance que nous avons eu la chance de vivre et ressentir avec vous les 23 mai et 20 juin dernier, à l'occasion des Grands Cross de Rostrenen et de Corlay, sixième et huitième étapes de l'édition 2021 du Trophée National du Cross - Haras du Lion, et qui va de nouveau vous être offert de profiter ce dimanche 18 juillet, à l'occasion de la neuvième manche de ce tournoi des plus haletants, sur l'hippodrome du Pertre.

 

 

 

HIPPODROMES DATES
Pau dimanche 17 janvier
Mont-de-Marsan lundi 1er mars
Lignières-en-Berry dimanche 14 mars
Strasbourg dimanche 18 avril
Vichy vendredi 7 mai
Rostrenen dimanche 23 mai
Lyon jeudi 3 juin
Corlay dimanche 20 juin
Le Pertre dimanche 18 juillet
Vittel dimanche 1er août
Granville dimanche 15 août
Pompadour dimanche 15 août
Le Pin-au-Haras dimanche 10 octobre
Saumur

dimanche 24 octobre

 

Président de la Société des Courses du Pertre, Éric de Legge a déclaré: "Ce dimanche 18 juillet sera la première réunion de courses hippiques de la saison sur l'hippodrome de la Chaussée, et elle pourra se disputer avec du public dans les tribunes. Si un protocole sanitaire strict sera appliqué sur l'hippodrome, l'ensemble des animations pour les enfants et la restauration seront maintenus. Sur place, les visiteurs pourront parier en toute sécurité (PMH), se restaurer (vente à emporter, buvettes) et peut-être même gagner un téléviseur, une enceinte mobile et une machine à café Nespresso dans le cadre d'un tirage au sort (ouvert aux personnes munies d'une entrée payante pour la journée du 18 juillet 2021, ndlr). Au programme de cette journée, sept courses: trois de trot attelé et quatre d'obstacles (deux steeple-chase et deux cross-country, avec en point d'orgue le Grand Cross de la ville, le Prix René Couétil. Une course longue de 5.000 mètres et figurant parmi les plus spectaculaires des hippodromes d'obstacles, compte tenu de son parcours exigeant".

 

Le Grand Cross du Pertre, un événement à ne pas rater

 

Ce Prix René Couétil, dédié à la mémoire d'un grand éleveur propriétaire, entraineur et jockey d'obstacle de renom des années 1950 et 1960, malheureusement décédé en course sur ce même hippodrome de la Chaussée en 1967, s'annonce en tout point riche en émotions et en spectacle, avec pas moins de treize tandems hommes et chevaux prêts à en découdre, et que nous vous proposons de découvrir un à un ci-dessous. Un rendez-vous à ne pas manquer, que vous pourrez bien évidemment suivre depuis le champ de courses de la Chaussée ou via le Facebook de France Sire, dans les conditions du direct, ce dimanche 18 juillet, à partir de 16h15. 

 

1. Espoir (Propriétaire: Jérôme Marion / Entraîneur: Jérôme Marion / Jockey: Stéphane Paillard)

Entraîné en Anjou par Jérôme Marion, dont il défend également la casaque, Espoir fait partie de ces éléments ultra confirmés en cross à prendre part à cette nouvelle édition du Grand Cross du Pertre. En effet, ce fils de Spider Flight a déjà triomphé à sept reprises "sur la terre", dont trois fois sur celle de Saumur-Verrie, ainsi que sur celle de Castera-Verduzan, Paray-Le Monial, Moulins et Vichy, où il devançait des concurrents de la trempe de Black'n Roses (Grand Cross de Vichy), Etat d'Espry (Grand Cross de Compiègne, L.) et autre Charmyra (Grand Cross de Granville, 2x Grand Cross de Saumur) notamment. Plus revu depuis sa huitième place dans le Grand Prix de Vichy, ce bon sauteur, classé second d'un Grand Cross d'Agen et quatrième d'un autre du Dorat, pourra compter sur l'aide précieuse de Stéphane Paillard afin de mener la vie dure aux principaux favoris de cette épreuve.

 

Espoir (tout à gauche de l'image)

 

2. Butterfly du Mou (Marie-France Suberville / Pascal Journiac / Olivier Jouin)

Faisant le bonheur de sa propriétaire, Marie-France Suberville, et de toute l'équipe de Pascal Journiac, son entraîneur (vainqueur de ce Prix René Couétil, alors couru au Lion d'Angers, en 2007 avec Kiwi du Manoir, ndlr), Butterfly du Mou est l'un des chevaux de classe aligné au départ de cette neuvième étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion. Vainqueur en effet à sept reprises en cross, de Castera-Verduzan au Lion d'Angers en passant par Segré, Senonnes, Agen ou encore Craon, ce fils de Daramsar a également fait l'arrivée à deux reprises de la course la plus longue du monde, le France Sire Anjou-Loire Challenge (L.) dont il s'est classé troisième en 2019 et deuxième cette année, à chaque fois face à une opposition de qualité. Arrêté en dernier lieu suite à une grosse faute sur le fence de la piste extérieure de Craon, alors qu'il était encore bien en course, Butterfly du Mou retrouvera sur son dos son fidèle Olivier Jouin, avec qui il a obtenu ses plus beaux titres et mériterait amplement d'inscrire son nom au palmarès d'un Grand Cross.

 

Butterfly du Mou

 

3. Bipbip des Brières (Thierry Poché / Thierry Poché / Damien Thomas)

Défendant comme la belle et bonne Eufrasie (Grand Cross de Rostrenen 2018) à l'époque la casaque et l’entraînement senonnais de Thierry Poché, Bipbip des Brières compte à ce jour trois succès sur la terre, obtenus à Durtal, Senonnes et Ploërmel, en plus de nombreuses autres places. D'ailleurs, cette fille du rare Sandwaki reste sur trois quatrièmes places consécutives pour autant de sorties, l'une d'entre elles ayant notamment eu lieu lors du Grand Cross de Rostrenen, sixième étape la deuxième édition de ce Trophée National du Cross - Haras du Lion. Courant à quatre jours, celle qui sera la partenaire du jeune Damien Thomas devra avoir bien récupéré de ses efforts de mardi, au Lion d'Angers, afin d'espérer jouer les premiers rôles face à une opposition relevée.

 

Bipbip des Brières

 

4. Denalie Bellevue (Gildas Martin / Erwan Grall / Romain Julliot)

Auteure d'un très bon meeting palois en cross cet hiver, car auréolée notamment d'une victoire ainsi que d'une cinquième place dans le Grand Cross de Pau (L.), la jolie grise Denalie Bellevue n'a plus été revue depuis sa troisième place dans le Grand Cross de Mont-de-Marsan, au tout début du mois de mars. Gagnante également sur les parcours de cross du Pin-au-Haras, de Pau et de Mont-de-Marsan sous la férule d'Éric Leray, cette fille de Full of Gold, aujourd'hui entraînée à Maisons-Lafitte par Erwan Grall et grande adepte de la course en avant, aura contre elle le déasavantage de découvrir le tracé du Pertre. Mais cette représentante de Gildas Martin tentera de s'en acquitter avec à son bord l'un des meilleurs jockeys de cross de l'Hexagone, Romain Julliot, avec qui ses plus beaux faits d'armes ont été réalisés.

 

Denalie Bellevue (© Robert Polin)

 

5. Ever Forget Me (Mme Victor Blot / Éric Leray / Marc-Antoine Dragon)

Vainqueur en tant qu'entraîneur de ce Grand Cross du Pertre deux années de suite, en 2015 et 2016, avec la bonne Diva de Teille, Éric Leray présente cette année Ever Forget Me. Cet AQPS, fils de Nidor défendant la casaque de Mmr Victor Blot, aura la particularité dimanche d'effectuer ses grands débuts dans la discipline du cross, sous la selle de Marc-Antoine Dragon, lui qui compte trois victoires en steeple-chase acquises au Lion d'Angers, à Lignières et à Auteuil. Ayant participé cette année au Prix Murat (Gr.2) et Rigoletto (L.) sur la Butte Mortemart, dont il s'est respectivement classé sixième et septième, Ever Forget Me viendrait à surprendre grandement - et agréablement - s'il venait à s'imposer dimanche, et tâchera de profiter de la moindre défaillance des concurrents les plus en vue pour tenter d'obtenir la meilleure allocation possible. 

 

Ever Forget Me (© APRH)

 

6. Vol Noir de Kerser (Écurie des Dunes / Patrice Quinton / Felix de Giles)

Toujours aussi fringant du haut de ses 12 printemps, Vol Noir de Kerser est le concurrent comptant les meilleurs titres au départ de ce Prix René Couétil. En effet, ce représentant de l'Écurie des Dunes s'est imposé à pas moins de neuf reprises dans la discipline du cross, ayant notamment épinglé à son tableau de chasse les Grands Cross de Vittel et de Lignières en plus de deux autres accessits dans ceux de Compiègne (L.) et Fontainebleau (L.). Mis hors course dernièrement à Granville, et ce dès le départ, après s'être classé troisième du Grand Cross de Rostrenen, celui qui aura une nouvelle fois Felix de Giles sur son dos a pleinement les moyens de se racheter pour, pourquoi pas, offrir un nouveau succès à son entraîneur de Dragey, Patrice Quinton, dans ce Grand Cross du Pertre, après Pasquini Rouge en 2014.

 

Vol Noir de Kerser (© Dead-Heat)

 

7. Dylane (William Menuet / William Menuet / Arthur Nail)

Surnommée avec amour "ma p'tite mère courage" par son propriétaire-entraîneur, William Menuet, Dylane n'est autre que la tenante du titre de ce Grand Cross du Pertre, qu'elle avait brillamment remporté l'an dernier déjà sous la selle d'Arthur Nail, qu'elle retrouve dimanche. Si l'on excepte sa dernière tentative dans le Grand Cross de Corlay, où elle n'a pu terminer son parcours, cette fille d'Anabaa Blue est absolument irréprochable dans la discipline du cross, n'ayant jamais terminé plus loin que cinquième. Lauréate également à Corlay avec en plus une deuxième place dans le Grand Cross de Segré et une troisième dans celui de Craon (L.) l'an dernier, Dylane dispose de nombreux atouts en sa faveur pour conserver son titre.

 

Dylane (toque avec le losange noir)

 

8. Esprit de Quartier (Vicomte Marcy de Soultrait / Augustin Adeline de Boisbrunet / Alain de Chitray)

Après C'Lartist Maulde en 2020, Augustin Adeline de Boisbrunet revient en contrées bretonnes cette année avec un autre AQPS, Esprit de Quartier, dont le palmarès en cross comporte notamment quatre victoires, obtenues à deux reprises au Dorat ainsi qu'à Paray-Le Monial et à Lignières. N'ayant lui non plus jamais terminé plus loin que cinquième en six sorties "sur la terre", ce fils de Network a les moyens de venir jouer les trouble-fête ce dimanche, sous la selle d'Alain de Chitray, mais devra néanmoins composer avec le fait de découvrir les gros morceaux du champ de courses de la Chaussée et de se frotter à une opposition beaucoup plus relevée qu'il ne l'a fait jusqu'à présent.

 

Esprit de Quartier (© Jean-Pierre Montbazet)

 

9. Quart de Roi (Charles-Hubert de Chaudenay / Pascal Journiac / Hugo Lucas)

Deuxième protégé de Pascal Journiac aligné au départ ce Grand Cross du Pertre édition 2021, Quart de Roi tend à se révéler de plus en plus en cross-country, discipline dans laquelle il a passé le poteau en tête déjà à deux reprises, notamment dans le Grand Cross de Ploërmel, en 2019, et décroché pas moins de cinq accessits, dont deux dans les Grand Cross de Saumur et plus récemment de Saint-Pierre-La-Cour. Issu des oeuvres de Kingsalsa, il est intéressant de noter que ce représentant de l'élevage et de la casaque de Charles-Hubert de Chaudenay s'est adonné trois années durant à la chasse à courre (!) avant de s'essayer en cross. Troisième en débutant du Finot des Poulains (L.), à Auteuil, et associé à Hugo Lucas ce dimanche, Quart de Roi dispose lui aussi d'une belle carte à jouer, bien qu'il lui faille lui aussi découvrir les spécificités du cross du Pertre.

 

Quart de Roi

 

10. Twirling (Serge Hamon / Serge Hamon / Alexandre Orain)

Fils de Della Francesca, Twirling n'était autre que le quatrième gagnant d'un Grand Cross du Pertre sellé par son entraîneur-propriétaire, Serge Hamon, en 2019, lui qui l'avait remporté trois fois consécutivement en 2000, 2001 et 2002 avec Ebel du Lion... qu'il montait lui-même ! Vainqueur également des Grand Cross du Pin-au-Haras et de Durtal, Twirling reste sur une chute malencontreuse fin juin dans le Grand Cross de Saint-Pierre-la-Cour, n'ayant pu éviter un concurrent tombé devant lui "à la der" alors qu'il luttait pour les places. Il conviendra néanmoins de se méfier grandement du partenaire d'Alexandre Orain et de sa pointe de vitesse finale, d'autant plus qu'il est à ce jour invaincu en deux tentatives sur le cross du Pertre.

 

Twirling

 

11. En Temps Voulu (Jean-Philippe Vinet & Luc Josse / Étienne & Grégoire Leenders / Antoine Moriceau)

Épreuve remportée à trois reprises par Étienne Leenders dans les années 1990 (en 1997 et 1998 avec Castel Renard et 1999 avec Roxy Rocky, ndlr), aujourd'hui associé avec son fils aîné, Grégoire, l'édition 2021 du Grand Cross du Pertre pourra compter sur la présence de l'une de leurs représentantes En Temps Voulu, qui a notamment fait briller les couleurs de leurs propriétaires, Jean-Philippe Vinet et Luc Josse, sur la terre de Fontainebleau, en octobre dernier. Certes beaucoup plus placée que gagnante, cette fille de Moss Vale aura pour elle de retrouver Antoine Moriceau, avec qui elle a terminé troisième dernièrement du Grand Cross de Saint-Pierre-La-Cour, ainsi qu'un bon terrain qu'elle affectionne tout particulièrement et qui devrait grandement l'aider dans sa quête de la meilleure allocation possible. 

 

En Temps Voulu (© APRH)

 

12. Bai de Baie (Donatien Sourdeau de Beauregard / Donatien Sourdeau de Beauregard / Clément Lefebvre)

Résultant du croisement entre Gris de Gris et d'une mère par Kapgarde, Bai de Baie a réalisé de bonnes choses en haies sous la férule de son ancien mentor, Guillaume Macaire, pour qui il a notamment conclu deuxième du Prix Camille Duboscq (L.) à Pau et troisième du Prix de Marsan (L.) à Auteuil, en 2019. Ayant depuis rejoint les boxes de Donatien Sourdeau de Beauregard, en Anjou, Bai de Baie s'apprête à effectuer ce dimanche ses tout premiers pas dans la discipline du cross-country, directement dans le Grand Cross du Pertre, où il sera associé à la Cravache d'Argent en titre chez les jockeys d'obstacle, Clément Lefebvre. Nul doute que son habile metteur au point de Fougeré, dans le Maine-et-Loire, doit avoir une petite idée derrière la tête, lui que l'on voit de plus en plus aligner quelques-uns de ses pensionnaires en cross, et ce avec succès. Méfiance !

 

Bai de Baie (© Fletcher de Breon)

 

13. Forza Conti (Romain Dubois / Christophe Dubourg / Esteban Metivier)

Entraîné en Anjou par Christophe Dubourg, dont les chevaux sont toujours très bien dressés et redoutables en cross-country, Forza Conti est une fille de Khalkevi qui n'a certes pas encore pu débloquer son compteur de victoires dans cette discipline, mais où elle compte néanmoins plusieurs bons accessits, obtenus sur les difficiles et exigeants tracés de Senonnes, Segré ou encore Le Lion d'Angers. Une concurrente encore toute neuve à 6 ans, car n'ayant couru qu'à douze reprises, avec notamment deux victoires en steeple, mais qui devra sortir le grand jeu ce dimanche, associée à Esteban Metivier, afin de briser son statut de maiden en cross-country, qui plus est face à des rivaux de qualité et sur un tracé qu'elle ne connaît guère. 

 

Forza Conti (numéro 6) (© Fletcher de Breon)

 

QUE LA OU LE MEILLEUR(E) GAGNE !

A lire également

Card image cap

8ème étape TNC - Haras du Lion : Some Operator, quand la Marseillaise retentit pour un Irlandais entraîné par une Anglaise !

21/06/2021
Card image cap

Trophée National du Cross - Haras du Lion à Corlay : la Bretagne éternelle

18/06/2021
Card image cap

7e étape Trophée National du Cross - Haras du Lion: Lucky Net Love et Emmanuel Clayeux règnent en maître à Lyon-Parilly

03/06/2021
Card image cap

7ème étape Trophée National du Cross - Haras du Lion : qui pour prétendre à la couronne de Lyon-Parilly ?

02/06/2021
Card image cap

6ème étape TNC - Haras du Lion : Rostrenen sous le charme de Belhom de Juilley et Adrien Fouchet

23/05/2021