Choisir une étape

Résultats

PlaceChevalEntraineurJockeyBonus

2e étape TNC - Haras du Lion : Parc de Belleville, un manchois conquérant dans le Grand Cross de Mont-de-Marsan

Défendant l'entraînement du très en forme Éric Lecoiffier, Parc de Belleville s'est montré le plus fort à la lutte pour remporter le Grand Cross de Mont-de-Marsan, deuxième étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion, sous la selle d'Erwan Bureller, ce fils de Laverock, élevé par Jacques Bérès, s'affirmant comme un élément à suivre dans la discipline du cross. Live, photos et réactions des lauréats, à retrouver ci-dessous.

 

Comme il le dit lui-même, l'eau de Dragey, "c'est pas de l'eau de Lourdes. Mais ça aide quand même". La preuve: depuis le début de l'année, les pensionnaires d'Éric Lecoiffier, implanté à deux pas du centre d'entraînement de Dragey-Ronthon, dans la baie du Mont-Saint-Michel (Manche), ne cessent de se distinguer, aussi bien en plat qu'en obstacle d'ailleurs. En effet, si Monsieur George et Stratospherique sont parvenus à briller sur le "sable" de Pornichet et Chantilly, les frères Anglo-Arabes Gareth de Larachi et Bohort des Arachis se sont quant à eux brillamment imposés en cross, respectivement à Pau et Mont-de-Marsan. L'hippodrome des Grands Pins qui accueillait ce jour (et comme en 2020 et 2021, ndlr) le Prix Soalracing - Raymond de Bouglon, également support du Grand Cross de la Ville et donc de la deuxième étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion. Une course remportée ni plus ni moins... par un autre pensionnaire d'Éric Lecoiffier, Parc de Belleville, à l'issue d'une fin de course absolument haletante !

 

Erwan Bureller et Parc de Belleville prennent la pose 

Tout de suite à la pointe du combat, Parc de Belleville a longtemps galopé en deuxième position de Denalie Bellevue (Full Of Gold), qui a mis beaucoup de rythme à cette épreuve. Alors que cette dernière semblait partie pour la gloire, à la fin du tournant final, le partenaire d'Erwan Bureller, qui a tout bien sauté durant le parcours, a trouvé en lui les ressources nécessaires pour revenir la chercher, et lui prendre le meilleur aux abords du poteau, d'une encolure seulement. À trois longueurs et demie du duo de tête, Go'n Win (No Risk At All) a bien terminé pour s'emparer de la troisième place de cette épreuve, et ce après avoir patienté à l'arrière-garde durant la majeure partie du parcours. Une course donc à l'arrivée des plus disputées, mais également, et fort malheureusement, entachée par la perte tragique de Tequila Sun, la petite championne de Philippe Lutz et Marc Nicolau, dont la lourde chute au parc à moutons a été fatale...

 

La réaction d'Éric Lecoiffier et Erwan Bureller, entraîneur-propriétaire et jockey de Parc de Belleville, vainqueur de l'édition 2022 du Grand Cross de Mont-de-Marsan et donc de la deuxième étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion

 

Élevé par le grand chirurgien et orthopédiste français Jacques Bérès (également cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde, ndlr), Parc de Belleville est issu de l'union entre le vainqueur 2006 du Prix d'Ispahan (Gr.1) Laverock (père des bons chevaux d'obstacles Kitten Rock, Zeaudiak, Utah de Roche, Obelami et autre Flip de Vega) et l'inédite Ghostly Dance. Une fille de Dansili à qui l'on doit, outre Parc de Belleville, Pont au Change et Place du Louvre, eux aussi gagnants, mais en plat, le premier nommé à deux reprises sous la férule de Jess Parize, et le second une fois, sous celle de Damien de Watrigant. Parc de Belleville est donc un petit-fils de la bonne Ghostly, sortie lauréate d'un Prix d'Aumale (Gr.3) ainsi que d'un Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L.) et appartient à la même souche que d'autres non moins bons compétiteurs de plat tels Gipsy Road (Prix de Royallieu, Gr.3), Goldfield (Prix Panacée, L.), Green Swallow (Prix du Calvados, Gr.3), Yellow And Green (Prix de Malleret, Gr.2) ou encore Smart Whip (Grand Prix de Nantes, L. et Grand Prix de Craon, L.).

 

Laverock, le père de Parc de Belleville, lors de l'Étalon Show du Centre-Est de 2014

 

Vendu weanling 2.000€ à Richard Godefroy en 2015, lors de la vente mixte d'OSARUS (alors qu'il était présenté par Janick 1 Bernard Debeauvais) Parc de Belleville a ensuite intégré l'effectif manchois d'Éric Lecoiffier, qui en est également co-propriétaire. Troisième pour ses débuts, en plat, à Landivisiau, à l'automne de ses 3 ans, et après deux sorties infructueuses sur les haies d'Auteuil, il est parvenu à débloquer son compteur de victoires sur les gros obstacles de Saint-Brieuc, au mois de mars de ses 4 ans, pour ce qui était d'ailleurs sa première sortie dans la discipline. Également troisième et cinquième sur les steeples du Lion d'Angers et d'Auteuil, cet élève de Jacques Bérès a pris la direction de l'hippodrome de Pau, lors du meeting d'hiver 2018-2019, afin de s'essayer en cross-country. Des débuts couronnés par deux "places dans l'argent", une troisième et une quatrième, déjà sous la selle d'Erwan Bureller, avant de décrocher un premier bâton à Craon, lors du week-end des Trois Glorieuses, dans un style très plaisant.

 

Jacques Bérès, l'éleveur de Parc de Belleville

 

Revenu à l'automne 2021 (quatrième sur le cross de Fontainebleau), après deux ans sans compétition, Parc de Belleville restait, avant aujourd'hui, sur trois bonnes sorties sur le cross palois, ayant notamment conclu troisième du Prix Mortimer de Lassence et deuxième du Prix Ferdinant Riant (battu d'une encolure seulement par Alleu). Un excellent sauteur que l'on devrait prendre plaisir à revoir dans d'autres Grands Cross, notamment de l'Ouest, certains comptant d'ailleurs pour cette nouvelle édition du Trophée National du Cross - Haras du Lion, dont la troisième étape aura lieu le dimanche 13 mars prochain sur l'hippodrome de Lignières. Affaire à suivre !

 

Genybet, nouveau partenaire du Trophée National du Cross - Haras du Lion cette année

 

GALERIE PHOTOS

 

 

La Team Nicolau, Marc, Lilian Franzel, écharpe verte, Paulin Blot, écharpe rouge, Kilian Dubourg de dos

 

Denalie Bellevue

 

Parc de Belleville

 

 

Sortie du gué asséché avant d'aborder le Parc à moutons

 

Denalie Bellevue en compagnie de Parc de Belleville, déjà

 

On s'arrache pour sortir du Parc à moutons, Parc de Bellevile, en 1er plan

 

Go'n Win ferme la marche, accompagnée par Espoir

 

1er passage du volpum, Parc de Belleville - Denalie Bellevue

 

Denalie Bellevue s'envole pour franchir le "ralentisseur"

 

L'Anglo-Arabe, Gareth de Larachi, s'applique, lui aussi

 


Le Passage de route, abordé par Denalie Bellevue, suivie de Parc de Belleville

 

Et de Objet d'Or, Go'n Win, Gris Minois et Espoir

 

Dénalie Bellevue ressort, en tête, du Passage de route

 


2ème franchissement du volpum, l'ordre reste inchangé

 

 


Venue au pied de l'obstacle, Denalie Bellevue oblige Stéphane Paillard à se mettre sur le fond de la selle

 


Quant aux poursuivants, ils sautent, dans la foulée

 

A 50m du poteau, Parc de Belleville a pris le dessus sur sa rivale, Denalie Bellevue

 


Parc de Belleville et Erwan Bureller devancent Denalie Bellevue et Stéphane Paillard, cachés

 


Go'n Win et Kilian Dubourg prennent la 3e place

 


Comme tout le long du parcours, Parc de Belleville et Denalie Bellevue rejoignent les balances, ensemble

 

Grands vainqueurs du jour

 

Eric Lecoiffier

 

Erwan Bureller

 

Mélanie Gilet, Eric Lecoiffier et Erwan Bureller

 

Le podium officiel avec le représentant de Soal Racing, Jean-Pierre Capitaine, Président de la Société des Courses de Mont-de-Marsan, Mélanie Gilet, Eric Lecoiffier, Erwan Bureller et le repérésentant de GenyBet, nouveau sponsor de TNC

 

Les "Avions de Chasse" étaient présent dans le ciel montois

 

Soal Racing, toujours fidèle partenaire de Mont-de-Marsan

 


Les dernières recrues de l'AFASEC

 

Attentifs jusqu'au poteau

 

Classement provisoire 2022

CHEVAUX

JOCKEYS

ENTRAINEURS